Revue de l'art brut, des créations singulières, de l'art populaire et des expressions marginales ou bizarres. Art outsider, hors-normes, singulier…

Les épouvantails de Pierre Régnier

À CÔTÉ D’ASPET, en Haute-Garonne, à Sengouanet, existent de drôles d’épouvantails. On y voit le capitaine Haddock conduisant un motoculteur, Aladin enlace Esmeralda et, plus loin, sur un banc, un vieux couple d’amoureux contemple la scène d’un regard vague…

Monsieur Pierre Régnier avait commencé par ce couple, tout simplement pour faire fuir les oiseaux qui venaient ravager son verger. Ce n’est que petit à petit qu’il a peuplé son jardin de personnages divers. Mais la technique reste celle de l’épouvantail : une boule de chiffon est fixée sur un bâton, une fourche va figurer les jambes, de vieux habits sont bourrés de paille…

Seul, l’usage de masques de carnaval donne à cet ensemble une vie inusitée.

Malgré la mise en scène, les personnages conservent leur fonction utilitaire  : ils disparaissent dès la fin de l’automne pour. ne revenir qu’au printemps. Cet aspect éphémère leur confère sans doute un charme supplémentaire.