Revue de l'art brut, des créations singulières, de l'art populaire et des expressions marginales ou bizarres. Art outsider, hors-normes, singulier…

Yvonne Robert

Les amis inconnus de toujours !

par Jean-François Maurice

Yvonne Robert

Yvonne Robert

Yvonne Robert

C’était à l’occasion de la manifestation de Jean-Paul Baudoin : L’Art Brut Bat la Campagne. Je vois ce dernier plaisanter avec une femme en manteau gris. Je m’approche… et nous voilà tous les trois partis à rire ; je prends quelques photos.
– C’est une grande artiste brute, me dit Jean-Paul,
– Alors je vous achète une œuvre, dis-je spontanément !
– D’accord.
Et voilà l’affaire engagée ! ! !

Mais qui donc était-ce ? Quelle est cette personne au sourire si doux, à la si énigmatique présence pour provoquer cette réaction, somme toute insolite ?
Yvonne Robert m’a conquis ainsi !

Et pourtant quelle vie que la sienne ! Née en Vendée en 1922, son existence est loin d’être rose : ses parents sont des petits, très petits, tout petits agriculteurs, et avec sept enfants. Un père qui boit, une mère dépressive, on voit sans peine que le milieu n’est guère favorable ; très tôt elle est placée, comme l’on été ses frères ainés. Mariée à la fin de la guerre, sa belle famille n’est guère accueillante. La voilà malade physiquement et psychologiquement. En 1974 elle commence à peindre des gouaches et des aquarelles puis des huiles. Mais que l’on n’imagine pas de ces tableaux « de maître » dans un splendide atelier. Non, rien de tout cela. Yvonne Robert peint « à la dérobée », dans un non-lieu. Aujourd’hui plus de 600 œuvres s’entassent et parmi elles, la mienne.

Je ne peux résister au plaisir de vous la montrer car Yvonne Robert m’en a envoyé le dessin.

Les inconnus amis de toujours

Les inconnus... Yvonne Robert

Je vous embrasse, chère Yvonne. Et à bientôt.

Jean-François Maurice
Gazogène n°05

Publicités