Revue de l'art brut, des créations singulières, de l'art populaire et des expressions marginales ou bizarres. Art outsider, hors-normes, singulier…

Mausolée d’un cordonnier libre-penseur

AU MOMENT DE CONCLURE …

Photo : Mausolée d'un anarchiste, Gazogène n°2

Mausolée d'un anarchiste

Comment ne pas reproduire ces lignes de notre article L’Art du Bord des Routes (Quercy-Recherche n°69-70) : « … en plein causse blanc, sur un petit tertre aujourd’hui pratiquement inaccessible, se dresse le « mausolée » d’un obscur cordonnier de campagne. Au rez-de-chaussée de sa maison isolée, il avait son atelier et d’une petite fenêtre, dos à la cheminée, il pouvait voir l’endroit qu’il avait choisi pour sa sépulture. Son « mausolée », entouré de pins, comporte un obélisque ceint de grilles surmonté d’un buste de Marianne, sur lequel on peut lire : « FIDÈLE A MES CONVICTIONS DE LIBRE-PENSEUR ET À MA TERRE NATALE, TRANQUILLE, J’ENTRE ICI DANS LE NÉANT »

Des fleurs artificielles encore en place témoignent que ce lieu insolite a échappé au vandalisme depuis les années trente !

N’oublions pas non plus cette botte de Sept Lieues que nous avions reproduite dans le n°1 de GAZOGÈNE pour illustrer « L’art des banlieues »(Cliché « NANOU »).

Mausolée, page Gazogène, revue art brut

Gazogène n°2, page 43

Au moment de « mettre sous presse », comme dit l’autre, voilà qu’on me signale que Louis de Verdal ne fait pas que des motos en bois ni des « 203 » mais qu’il réalise aussi des bottines lacées et des santiags de même matière ! (cf. ARTENSION n° 27). De plus, c’est un lotois… comme quoi le dicton qui veut que les cordonniers soient les plus mal chaussés se vérifie également pour les créateurs.

Ainsi s’achève GAZOGÈNE, et, comme on le voit, ce n’est pas le combustible qui manque pour de prochains voyages…

GAZOGÈNE, la plus petite revue du monde, diffusée dans le monde entier.

Jean-François Maurice
Gazogène n°2

Publicités